La Clusaz

Un village de montagne – un village carte postale

17 octobre
0Comments

Quel rapport entre la couronne d’angleterre, ma fille cadette et une paire de botte ?

L’hiver approchant j’ai déniché sur le boncoin.fr une paire de bottes de neige pour ma fille. Que ce soit pour descendre jusqu’à la patinoire désormais couverte de La Clusaz, m’accompagner en ville à Annecy ou se promener au bord du lac, j’ai envie qu’elle ait le pied sûr, et bien au chaud. Il n’y a rien de plus désagréable que l’humidité dans ses chaussettes … ou plutôt si, ma fille quand elle est malade 3 jours plus tard !!

Mon choix s’est d’abord porté sur cette paire de bottes d’occasion. bottesLes affaires sont encore à faire, les gens ne sont pas encore portés sur les achats d’hiver car il faisait 15 degrés cet après midi à 1000 m.  La partie inférieure est une sorte de coque flexible en polymère et la partie montante en peau de mouton. Elles seront bien pour la ville mais ne conviendront finalement pas pour sortir en station car elles sont à lacets et ne sont pas complètement étanches ni à l’air ni à l’eau (je vais tout de même les garder car à 35€ c’est une affaire !!).

 

Je vais les lui mettre jusqu’à la fin de l’automne et pour Noël le petit papa Noël va lui fabriquer deux paires, des bottes Start Rite : fournisseur de la Couronne d’Angletterre ! (mes filles mangent bien déjà des Krisprolls fournisseurs de la Couronne Suédoise !) startrite-bottes

Je les ai choisi car elles sont :
- imperméables à l’eau et à l’air ! c’est bête mais je n’y avais pas pensé
- fourrées et non froufroutées comme les toutes premières
- de marque ! je ne supporte plus les coutures qui ne tiennent pas sur les chaussures ! les cordonniers ne veulent même plus me les réparer ils disent qu’il faut en racheter des neuves. Je veux bien que les enfants grandissent, mais quand même…

J’ai pris une deuxième paire, une paire de bottes fourrées Boni, pour les mêmes raisons et pour en avoir une deuxième paire car ont ne peut pas non plus demander qu’elles soient étanches dans 40cm de neige et les chemins ne sont pas toujours déneigé tôt le matin pour aller à l’école ! Les deux modèles sont vraiment proches et se valent aussi bien l’un que l’autre.

leopoldina-boniJ’ai bien suivi le conseil de prendre une taille au dessus pour celles-ci qui sont en doublure mouton et en effet il y a bien une demi de taille d’écart par rapport aux premières que j’ai acheté d’occasion, et peut être que le mouton va encore travailler. Dépêchez vous de faire  vos achats car les braderies vont commencer et les pointures s’épuiser ! Braderie dans dix jours au Grand Bornand et dans quinze jours à La Clusaz , les températures vont baisser les gens vont commencer à s’équiper, en occaze ou en neuf !

A lire:
- les fournisseurs de la Couronne de Belgique (histoire de trouver d’autres produits de qualité royale) :
- mon nouveau fournisseur de bottes pour enfant

21 août
0Comments

A quand l’apprentissage du patois par Skype

Quelques notions en attendant :
- r’blocher (ou reblocher) c’est traire à nouveau
- lou socali : les chaussures qui claquent, d’où le nom du groupe de danseurs folkloriques de La Clusaz
- peuf : la poussière, par extension la neige poudreuse !
- kof : sale

Et un lien pour en savoir plus:

http://www.envoiedugros.fr/wordpress/traditions/patois-savoyard

Pour apprendre les langues vivantes un petit article très bien fait et plein de bons conseils: http://www.crepeausucre.fr/apprendre-une-langue-etrangere-a-lage-adulte/

08 juillet
0Comments

Une curiosité sur les bords du lac d’Annecy – la femme allongée ou femme couchée

La femme couchee au bord du Lac d'Annecy
La femme couchée

Si il est de nombreuses légendes autour des lacs, le lac d’Annecy n’échappe pas à la règle, avec les fameuses légendes de la Dame d’Angon ou du village englouti !

Mais il existe un mystère paysager encore plus profond et ancien, que nul n’a encore résolu ! Ce paysage particulier se détache des montagnes, il est nettement visible depuis le Col de Leschaux ainsi que depuis la rive Est, de Talloires à la plage d’Albigny, en passant par Veyrier du lac et Bluffy. On la voit également des hauteurs d’Argonay.

Cette silhouette féminine, que les annéciens m’ont rapporter nommer la « femme couchée », la « femme allongée » ou encore « la Dame du Lac » (à ne pas confondre avec la Dame d’Angon ou une autre Dame du Lac visible depuis le Val de Thônes), n’est autre que le massif des Bauges, avec sur la droite le Mont Colombier !

Curieusement, de nombreuses « femmes couchées » se retrouvent dans le paysage du monde entier, vous pouvez en particulier en admirer une en Martinique !

Si par hasard vous la connaissez sous un autre nom ou lui connaissez une légende associée, je serai ravi d’en être informé !